Communiqué de presse


Les arbres de vie gravés, peints, brodés, imprimés ou sculptés existent depuis le début de l'histoire. Expression de l'amour pour la vie, de fertilité et d'abondance, l'arbre de vie symbolise un idéal de plénitude, exempt de catastrophes climatiques urbanistiques, guerrières et est porteur de fleurs et de fruits souvent entremêlés d'oiseaux enchanteurs.












Expositions à venir et en cours

Arbres de vie
Espace Parallèle, Bruxelles (Belgique)

10.01- 10.02.2010
















































































































Précédent Suivant

Archives 2010














Surfaces actives, Divers lieux, Madras

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition ouverte les dimanches 10, 17, 24, 31 janvier et 7 février de 14h à 18h et sur rendez-vous jusqu'au 10 février 2010. Espace Parallèle, Anciennes écuries de l'abbaye, 7a Rouge-Cloître - 1160 Bruxelles. Tél.: +32 (0)2 675 27 23.








Les arbres gravés par Kikie Crêvecoeur semblent bouillonner de vie à la limite de l'éclatement. Les fragments de troncs et de branches saisis par l'artiste, dans la vigueur du trait noir, évoquent un univers secret, à la fois sombre et lumineux. Le fond coloré laisse imaginer quelque événement solennel issu de conte musical, palabre animé ou jugement des anciens...


Lynn Geesaman explore pour nous des jardins réinventés où l'image apprivoise des compositions bien rythmées. Dans ses jardins de Virginie, de Californie, de France, de Grande-Bretagne ou de Belgique, la photographe américaine capte des images intemporelles où la présence humaine s'élude. Cependant, le spectateur contemple toujours une nature savamment domestiquée, où les arbres sont magnifiés.


Les clichés de Lynn Geesaman se nourrissent de l'aura de la pensée. Ici les gris multiples, les noirs profonds se confondent doucement avec la blanche luminosité céleste. Les silhouettes arborescentes s'unissent au fil des perspectives successives, à la palpitation diaphane des lointains. L'exubérance est toujours contrôlée et le foisonnement épineux des cactus, les ordonnances des palmiers, les reflets de l'île cueillis dans le miroir de l'étang, prouvent que l'Eden est encore possible malgré les saccages périphériques et les dégradations routières.


A plusieurs reprises, Lynn Geesaman a sillonné la Belgique, privilégiant les jardins historiques tels Beloeil et Annevoie, et surtout les canaux de Flandres proches de la mer. Le rectiligne prédomine, y compris dans la plantation des arbres, des graminées, toutes penchées dans la même direction : celle des vents dominants.