Expositions à venir et en cours

Festival de jardins d'Ibirapuera
MAM, Sao Paulo (Brésil)

06.10.2010 - 21.02.2011














































Précédent Suivant

Archives 2010

Festival de jardins d'Ibirapuera

Exposition du 6 octobre 2010 au 21 février 2011. LABoral Centre d'art et de création industrielle, Los Prados, 121 - 33394 Gijón (Asturies) Espagne. Tél: +34 985 185 57.





© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Le Musée d'Art Moderne de São Paulo organise depuis 2007 des manifestations impliquant art et écologie à travers de larges débats sur les enjeux actuels et l'environnement durable. Une exposition a ainsi été consacrée à Franz Krajcberg en 2008. Le musée est installé dans le parc d'Ibirapuera, dessiné par des architectes, designers et paysagers des plus célèbres (tel Oscar Niemeyer), qui constitue l'un des lieux les plus prisés des résidents de São Paulo à travers ses espaces verts et ses espaces de loisirs.


Cette année, le Festival a déplacé en partie le Festival français des jardins de Chaumont-sur-Loire au Brésil. Le thème esthétique proposé aux artistes était la nourriture, envisagée comme bienfaitrice à la fois pour l'âme et le corps. Art, écologie, gastronomie, y ont été convoqués à travers un débat sur la nutrition et les problèmes agricoles du monde contemporain, incluant celui de ralentir le rythme accéléré de la vie actuelle en faveur d'une nourriture plus globale, aux qualités à la fois physiques et spirituelles.


Ainsi, des artistes et paysagers ayant récemment proposé des installations au Domaine de Chaumont en France ont été invités au Brésil. Leurs nouvelles propositions sont à découvrir au Musée d'art moderne de São Paulo à partir du 22 septembre 2010, le premier jour du printemps dans l'hémisphère sud. Organisé par Felipe Chaimovich et soutenu par l'Agence de São Paulo pour l'environnement et le Domaine de Chaumont-sur-Loire, le Festival de jardins du parc d'Ibirapuera du MAM présente neuf projets réalisés par neuf artistes français, incluant Béatrice Saurel et Michel Racine, Maro Avrabou et Dimitri Xenakis, ou encore Florence Mercier, Christine et Michel Pena, Louis Bénech et Erik Borja, ainsi que trois artistes brésiliens, parmi lesquels Ernesto Neto.


Béatrice Saurel et Michel Racine, Pique-nique 2010
Dimitri Xenakis et Maro Avrabou,
Le conservatoire des goûts et des couleurs


Ernesto Neto a pour sa part investi la plus grande salle du musée. L'artiste a réalisé avec la technique du crochet un filet monumental multicolore, Dengo, occupant l'espace entier des mille mètres carrés de la salle principale du Musée d'Art Moderne, où l'on peut pénétrer et circuler. En entrant dans ce type d'installation, les visiteurs sont confrontés à de nouvelles relations à l'espace, à travers une perception directe évoquant la chaleur d'une caresse grâce aux médiums utilisés pour créer l'oeuvre. C'est la première fois qu'Ernesto Neto crée une oeuvre d'une telle ampleur au MAM-SP. En voici quelques visuels.