Traduction du communiqué de presse


Dans l'art, les paysages les plus mélancoliques ont été créés à une époque où le "naturel" de la nature était supposé comme quelque chose d'irrémédiablement perdu, quelque chose en voie de disparition à cause de l'industrialisation. Une fois encore, on a tenté de stopper les ravages du temps et d'évoquer une idylle qui n'a jamais existé de la manière dont il a été représenté. C'était le temps du romantisme.


En quoi consiste l'importance du paysage dans l'art contemporain, 200 ans plus tard, à l'ère de la biodiversité et des pratiques artistiques hybrides? Que se passera-t-il si les processus de transformations sociaux, économiques et culturels dans le domaine du paysage deviennent sujets de l'art? Que faire si la nature et la technologie ne sont plus perçus comme des adversaires inconciliables mais comme dépendant mutuellement les uns des autres?


L'exposition Lands End explore les images et les imaginaires qui agissent sur la vision de notre paysage contemporain. Elle présente de nouveaux concepts et des projets alternatifs. Elle présume que la mélancolie, la nostalgie et l'attractivité jouent encore aujourd'hui un rôle important et agissent comme agents de stagnation et de critique, depuis que l'art contemporain s'est dirigé vers des stratégies de description et de colère, d'exagération et de contestation.


À une époque où les connaissances sur la manière dont le paysage est interprété sont devenues une généralité avec une approche plus définie, il devient crucial d'introduire d'autres paramètres. On doit prendre en considération le double sens du paysage, d'une part la réalité, de l'autre un idéal. Les artistes invités l'ont transmis chacun de manière différente, transmettant l'évidence que nous avons besoin d'images pour appréhender la vie de manière différente.































Expositions à venir et en cours

La fin du paysage (Lands End)
Shedhalle Zürich (Suisse)

20.03 - 16.05.2010
































































































Précédent Suivant

Archives 2010

English
Deutsch











Artistes participants: Ulu Braun, Eva Castringius, Matthew Fuller/Graham Harwood, Gabriela Gerber/Lukas Bardill, Dirk Haupt, Verena Maas, Achim Mohné, Sebastian Diaz Morales, Emily Richardson, Michaela Schwentner, Christian Vetter, Jana Winderen.


Commissaires de l'exposition: Anke Hoffmann und Yvonne Volkart































La fin du paysage (Lands End), Shedhalle Zürich

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition du 20 mars au 16 mai 2010. Shedhalle Zürich, Seestrasse 395 - 8038 Zürich (Suisse). Ouverture du mercredi au vendredi de 13h à 17h, samedi et dimanche de 12h à 18h.