Traduction du communiqué de presse


Le 29 mai à 16h, l'Hectare dertien  a ouvert son exposition 2010, Les bois qui voient et entendent, organisée par Sarah Farrar.


L'exposition répond à l'environnement immédiat de l'Hectare dertien, dans le sud des Pays-Bas, un territoire ayant traversé d'importants bouleversements sociaux, économiques et écologiques dans les dernières décennies. L'exposition a lieu en deux endroits : à l'Hectare dertien, un ancienne ferme qui est désormais une zone de forêt en régénération, et dans une ancienne usine de la ville de St-Hertogenbosch.


Comme le démontrent les archéologues, on peut en apprendre beaucoup sur une société en prêtant une attention particulière à ses ruines matérielles et ses données environnementales. Le site de l'Hectare dertien recèle de nombreuses strates historiques et fournit des renseignements précis sur l'activité humaine et l'évolution des valeurs. L'exposition Les bois qui voient et entendent explore le territoire comme une forme vivante d'archéologie ; elle enregistre l'impact des migrations humaines, de la croissance, des développements technologiques, de l'évolution des valeurs environnementales, des politiques gouvernementales, des intérêts commerciaux et des changements aux frontières entre zones urbaines et rurales.


Poussés par le changement profond de l'utilisation du territoire sur le site de l'Hectare dertien et son impact sur l'environnement, l'exposition aborde les notions de développement durable, de responsabilité sociale, de pollution et de régénération à partir d'une approche post-environnementale. Alors que le mouvement écologique historique isole l'environnement des autres aspects de la vie, les post-environnementalistes soulignent que le changement climatique et les perturbations écologiques constatées actuellement ne peuvent être résolus qu'en considérant leur lien intrinsèque avec des facteurs sociaux, politiques et économiques. L'exposition relie le site de l'Hectare dertien à une ancienne usine de cigarettes de la ville de St-Hertogenbosch, en examinant les conséquences proches et lointaines des techniques industrielles.


Utilisant les deux sites comme des plateformes de recherche, l'exposition Les bois qui voient et entendent cherche à susciter une prise de conscience active, et une curiosité envers notre relation au territoire et à la terre qui nous héberge - comme individus, membres d'une communauté et citoyens du monde.















Expositions à venir et en cours

Les bois qui entendent et qui voient
St-Hertogenbosch (Pays-Bas)

30.05- 11.07.2010







































































Précédent Suivant

Archives 2010

Les bois qui entendent et qui voient, St-Hertogenbosch

English









Exposition du 2 juin au 24 juillet 2010. Iniva, Rivington Place, Londres EC2A 3BA. Entrée libre.







© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Les artistes : Eduardo Abaroa / Eve Armstrong / Melanie Bonajo, Kinga Kielczynska and Emmeline de Mooij / Marjolijn Dijkman / Bright Ugochukwu Eke  / Tue Greenfort  / Jonathan Horowitz / Ives Maes / Tea Mäkipää / Nick Mangan  / Heather and Ivan Morison  / Overtreders W.

Les artistes : Eduardo Abaroa / Eve Armstrong / Melanie Bonajo, Kinga Kielczynska and Emmeline de Mooij / Marjolijn Dijkman / Bright Ugochukwu Eke / Tue Greenfort / Jonathan Horowitz / Ives Maes / Tea Mäkipää / Nick Mangan / Heather and Ivan Morison / Overtreders W.




Ruines d'une ferme démolie à Heeswijk, (Pays-Bas), 2001