Traduction du communiqué de presse


Pascale Marthine Tayou (né en 1967 au Cameroun) réalise des sculptures et des installations monumentales au sein d'espaces institutionnels et publics. Il utilise toutes sortes de matériaux récupérés et recyclés - bois, plastique, métal, papier déchiré, verre... Dans ses installations, l'artiste intègre également des peintures et des films pour organiser des juxtapositions complexes d'images et d'artefacts de déchets urbains.


L'exposition Always All Ways. Omnes Viae Malmö Ducunt au Malmö Konsthall amène divers thèmes de discussion où le public peut explorer la mixité culturelle, ses aspects, ses questions, avec une attention particulièrement attentive et sensible aux fondements communs dont différentes cultures de par le monde sont dépendantes.


Pascale Marthine Tayou a composé de nouvelles oeuvres pour Malmö Konsthall. La pièce majeure se constitue de dix petites structures édifiées comme des habitats, un enchevêtrement d'abris de jardin. Cette installation qui porte ce nom, Garden Houses, amalgame les images du bidonville, à partir d'images photographiques et de matériaux recyclés, de matériaux trouvés dans le pays natif de l'artiste, le Cameroun et de packaging commercial et de déchets associés à la culture occidentale. Elle agit pour le visiteur comme une expérience visuelle et matérielle déstabilisante à travers son chaos d'images.


Les films présentés dans l'installation ont été pris durant des voyages de Pascale Marthine Tayou en Asie et en Afrique. Chacun de 15 films se décompose en 10 séquences mixées ensemble sur l'eau et ses écoulements. Qu'il s'agisse de l'eau des canaux construits par l'homme, de flaques d'eau, de cascades ou de pluie, l'installation, élaborée comme chaotique, procure néanmoins une sensation relaxante.


Dans l'exposition, Pascale Marthine Tayou utilise des sons naturels, l'eau, le chant des oiseaux, pour montrer comment les déplacements individuels et les structures urbaines influencent notre comportement. Dans des oeuvres comme Octopus et Urban animals, l'artiste utilise et transforme des matériaux préfabriqués, souvent glanés dans des stations-service et des chantiers, en créatures ressemblant à des animaux. Les oeuvres Garden houses, Birds melody, Octopus and Umbrella City sont témoins de l'intérêt de l'artiste envers la production et les ressources naturelles en apportant un commentaire social critique de la possible surproduction des installations.


















Expositions à venir et en cours

Pascale Martine Tayou, Always All Ways
Malmö Konsthall (Suède)

22.05 - 22.08.2010











































































Précédent Suivant

Archives 2010

Pascale Martine Tayou, Always All Ways, Malmö Konsthal

English









Exposition du 22 mai au 22 août 2010. Malmö Konsthall, St Johannesgatan 7, Box 17127 - 200 10 Malmö (Suède). Tél.: +46 (0)4 03 41 286. Ouverture tous les jours de 11h à 17h, nocturne le mercredi jusqu'à 21h.












© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Always All Ways. Omnes Viae Malmö Ducunt reflète clairement la propre existence nomade de Pascale Marthine Tayou, se déplaçant de pays en pays, recueillant et montrant ses sensations de son pays natal, le Cameroun et des autres pays qu'il a visités. L'artiste explore différents volets de nos cultures et identités culturelles, et comble les lacunes des différences entre identité et culture.


Pascale Marthine Tayou vit et travaille à Gent, en Belgique. L'exposition au Malmö Konshtall constitue sa première exposition d'envergure en Europe du Nord et doit être déplacée au Musée d'art contemporain de Lyon en automne 2010. Elle a été réalisée avec l'aide des étudiants de l'Ecole d'art Östra Grevie (Suède) et de SAIR Sølyst Artist in Residence Center (SAIR), à Jyderup (Danemark).