Expositions à venir et en cours

Rétrospective Kosho Ito
MOT, Tokyo (Japon)

01.08 - 04.10.2010

























































Précédent Suivant

Archives 2010

Rétrospective Kosho Ito, MOT, Tokyo

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

English








Traduction du communiqué de presse


A partir du mois d'août 2009 et jusqu'à début octobre, le Musée d'art contemporain de Tokyo présente une grande rétrospective consacrée à Kosho Ito (oeuvres 1974-2009), artiste utilisant l'argile pour des installations à grande échelle.


Né dans une famille de graveurs sur métal de Kanawaza, Kosho Ito a débuté dans le milieu de la céramique traditionnelle. Il s'est ensuite lancé dans des travaux expérimentaux en s'insérant dans le réseau de l'art contemporain où sa réputation n'est plus à faire. En 1978, il a représenté le Japon à la Triennale de l'Inde où il a obtenu la médaille d'or. Il a également représenté le Japon en 1984 lors de la Biennale de Venise en 1984.


Kosho Ito utilise différentes sortes d'argile dans ses oeuvres. Elles vont de la porcelaine appelée kaolin à une argile rougeâtre contenant beaucoup de fer, ainsi qu'une autre variété existant à Kasama, dans la préfecture d'Ibaraki, où il réside actuellement. Selon les caractéristiques de l'argile, le résultat diffère à la manière d'un kaléidoscope.


Kosho Ito n'abuse pas de techniques artificielles, utilisées au minimum pour valoriser en fin de travail les nuances délicates de l'argile et mettre en avant les qualités du médium utilisé. Les fissures et ondulations qui apparaissent à la surface des oeuvres d'Ito provoquent des illusions chez le visiteur, comme si les éléments étaient doués de vie. En conséquence, sa création est à situer dans un dialogue avec la nature et ses capacités organiques.


Contexte de l'exposition


L'exposition présente la collection personnelle de Kosho Ito, ainsi que des oeuvres représentatives des différentes périodes et séries distinctives dans la vie de l'artiste. Elle organise une présentation raisonnée des travaux de l'artiste. Outre des oeuvres couvrant une carrière de près de 35 ans, seront à découvrir de nouvelles, créées tout spécialement pour l'exposition. Elles construisent une relation entre les espaces d'exposition et les oeuvres, dans un principe d'échange avec le lieu et une corrélation dynamique. Par ailleurs, ses oeuvres déjà bien connues sont installées dans un nouvel éclairage, géré par l'artiste lui-même.


Les oeuvres d'Ito sont généralement construites à travers un montage infini de petites unités. Ces petits éléments sont posés par les mains de l'artiste sur le sol, selon son désir. Elles peuvent apparaître semblables, mais aucune n'est identique à l'autre. Les innombrables différences de modelage, de forme, de couleur, communiquent l'impression d'un mouvement effervescent d'organismes vivants. Ces installations, dans leur dynamisme, peuvent révéler des possibilités illimitées de l'exploration de la nature, l'ordre et le chaos dont nous héritons.


Kosho Ito, Eros of Alumina (White solidities are...), 1984. Courtesy Museum of Contemporary Art Tokyo. Photo : Yoshitaka Uchida Kosho Ito, Folds of Clay-Blue Freeze, 2007. Courtesy the artist. Photo : Yoshitaka Uchida

A gauche : Kosho Ito, Eros of Alumina (White solidities are...), 1984. Courtesy Museum of Contemporary Art Tokyo. Photo : Yoshitaka Uchida


A droite : Kosho Ito, Folds of Clay-Blue Freeze, 2007. Courtesy the artist. Photo : Yoshitaka Uchida


Kosho Ito, Kino-Niku, Tsuchi-no-Ha, 1991. Courtesy Takamatsu City Museum of Art. Photo : Yoshitaka Uchida

Kosho Ito, Kino-Niku, Tsuchi-no-Ha, 1991. Courtesy Takamatsu City Museum of Art. Photo : Yoshitaka Uchida



Exposition du 1er août au 4 octobre 2010. Museum of Contemporary Art Tokyo (MOT), 4-1-1, Myoshi, Koto-ku, Tokyo 135 0022 (Japon).